Le Député des Français établis hors de France soutient la cause de l’association APPAFP.

220px-Logo_de_l'Assemblée_nationale_française.svg« Aujourd’hui, des élus semblent être sensibles à notre cause. Suite à un message du Président de l’associtaion APPAFP, Monsieur Thierry MARIANI,Député des Français établis hors de France et ancien Ministre a relayé notre problème auprès du Ministre des Affaires etrangères et européennes , Monsieur Laurent FABIUS.

Vous trouverez sa réponse ci-dessous: »

 

« Monsieur le Président,

Vous avez bien voulu attirer mon attention sur les problèmes de squatte et de spoliation à Pondichéry.
Très sensible à votre cause, je suis intervenu auprès du ministre des Affaires étrangères et européennes par le biais d’une question que je me permets de joindre ci-dessous.
Je ne manquerai pas de revenir vers vous dès qu’une réponse m’aura été fournie. Vous pourrez par ailleurs vous en tenir informé sur ma page de l’Assemblée nationale (http://www.assemblee-nationale.fr/14/tribun/fiches_id/2073.asp) ou sur mon site internet (www.thierrymariani.com).
Espérant avoir répondu à vos questions, je me tiens à votre entière disposition pour toute information complémentaire.

Bien cordialement,

Thierry MARIANI

Député des Français établis hors de France

Ancien Ministre

Site internet :www.thierrymariani.com

Question n° 29-00205 :

Thierry MARIANI attire l’attention du ministre des affaires étrangères et européennes sur les cas de spoliations ou de squattes de biens immobiliers en Inde dont sont victimes de nombreux Français, notamment à Pondichéry. En effet, la multiplication de ces actes de malveillance est devenue très préoccupante, les victimes subissant parfois de lourdes menaces. Pour faire face à l’augmentation du nombre de victimes concernées par cette situation et leur venir en aide, des associations comme l’Association pour la Protection des Patrimoines et de l’Amitié Franco-Pondichériens (APPAFP) se sont créées. Aussi, il souhaiterait savoir dans quelle mesure les autorités françaises pourraient s’associer avec les autorités indiennes afin d’éradiquer ces phénomènes et d’assister les victimes.

Conférence de presse de l’APIOFNP à Pondichéry.

Calai Beranger, Président de l’association APPAFP

Calai Beranger,
Président de l’association APPAFP

 

Le 25 juillet 2013, Mr Calai Beranger et Mr Adrien Dambrun, Président et Secrétaire de l’association APPAFP ont  organisé une réunion officielle en  vue de créer une branche de l’association à Pondichéry. Le nom donné à cette branche est APIOFNP (Association for the Protection of the Indian Origin French National’s Properties).Des membres de l’association APPAFP et des sympathisants étaient présents à cette assemblée pour élire les membres exécutifs  de l’association APIOFNP.

Laetitia Annibal Nehru, Présidente de l’association APIOFNP

Laetitia Annibal Nehru, Présidente de l’association APIOFNP

 

Après les votes, Mme Laëtitia Annibal Nehru, Vice-présidente  de l’association des parents d’élèves du lycée français à Pondichéry, a été élue Présidente de l’association  APIOFNP. Elle fera connaitre l’association à Pondichéry aux autorités françaises et indiennes, recevra les plaintes des victimes de spoliations et de squattes et travaillera en coordination avec les équipes basées en France pour apporter une solution à leurs problèmes.

 

Joseph Moudiappanadin, Vice-président de l’association APIOFNP

Joseph Moudiappanadin, Vice-président de l’association APIOFNP

 

Mr Joseph Moudiappanadin, Professeur de langue et de littérature tamoul à l’institut the Institut National des Langues et Civilisations Orientales en France, a été élu Vice-président. Il fait partie de plusieurs associations indiennes et a accepté de rejoindre l’équipe pour lui trasnmettre son expérience.

 Mr Christian Pelerin, Professeur de Mathématiques a été élu Secrétaire. Sa candidature spontanée a enthousiasmé le groupe.

 

Mr Calai Beranger et Mr Adrien Dambrun ont été élu respectivement Trésorier et Trésorier-adjoint.

Annibal Nehru, Membre d’honneur de l’association APIOFNP

Annibal Nehru, Membre d’honneur de l’association APIOFNP

 

 

Après l’enregistrement de l’association APIOFNP auprès de l’administration de Pondichéry, Mr Annibal Nehru premier membre d’honneur de l’association a convié de nombreux journaux et télévisions indiens à participer à  une conférence de presse le 9 aout 2013 de 11h à Midi au « Press club de Pondichéry », 1 rue Manakula Vinayagar (rue d’Orléans).

 

 

presse

Ananth Ramanathan (2eme rangée, 2eme à partir de la gauche) était présent parmi les journalistes indiens.

Suite à cette invitation, les médias locaux avaient répondu  présents dont le « Times  Region».

Mr Ananth Ramanathan, représentant du Consulat français à Pondichéry et Chennai était aussi présent ainsi que des présidents d ‘associations de Pondichéry et de nombreux Pondichériens.

La Présidente, Mme Laëtitia Annibal Nehru, a débuté la conférence en exposant les raisons de la création de l’association APIOFNP à Pondichéry et les actions qu’elle mènera avec l’aide de son équipe. Entre autres, son groupe suivra de près l’évolution des dossiers des victimes auprès des différentes autorités et des avocats.

Mr Annibal Nehru a ensuite pris la parole pour dénoncer tous ses actes de spoliation et de squattes qui touchent les  Franco-Pondichériens et a exprimé son soutien aux victimes.

Cette personnalité bien connue à Pondichéry démontre qu’il existe des indiens courageux qui sont prêts à aider les Français.

Mr Joseph Moudiappanadin a expliqué son rôle de coordinateur entre l’association APIOFNP et le Consulat français.

Il s’efforcera de restaurer la cellule de crise qui avait été instauré en 1995 par le Gouvernement français pour les mêmes problèmes qu’aujourd’hui.

Enfin, Mr Calai Beranger a conclu la conférence de presse en saluant le courage de tous les membres exécutifs de l’association APIOFNP.

Il a souligné l’importance de créer une branche à Pondichéry pour agir plus efficacement,  grâce à une coordination entre l’APPAFP et l’APIOFNP et résoudre rapidement les problèmes des Franco-Pondichériens.

C’est aussi un message fort envoyé aux différentes auteurs d’actes de malveillance pour leurs signaler que l’association sera sur tous les fronts.

Suite à cette conférence, les journaux  indiens ont publié des articles, relayant les propos de l’association en y dénonçant entre autres la corruption administrative et l’immobilisme de la police de Pondichéry.

Le« Times » indien a exprimé son souhait de publier un article sur chaque cas de spoliation ou de squatte à chaque parution de son journal.

Si vous souhaitez que votre cas soit publié par le journal « Times Region», vous pouvez nous contacter à l’adresse e-mail suivante : contact@pondichery-appafp.com.

Pour retrouver la conférence de presse en vidéo, cliquez ici

Vous trouverez les différents articles en cliquant sur les liens ci-dessous.

Nous vous souhaitons bonne lecture en attendant que vous rejoigniez notre mouvement très rapidement.

 

Les membres des associations APPAFP (France) et APIOFNP (Pondichéry) face aux journalistes

Les membres des associations APPAFP (France) et APIOFNP (Pondichéry) face aux journalistes

 

 

Incoming search terms:

  • Joseph Moudiappanadin