Edito Février 2014

 

edito0314

Chers amis,

Nous sommes fiers d’annoncer que depuis le fonctionnement de nos associations au début de l’année 2012, 17 dossiers ont été résolus par le District Collector de Puducherry et les biens rendus à leurs propriétaires respectifs. Je tiens à féliciter le grand courage de cette haute autorité qui instruit les dossiers avec équité et rapidité .Je tiens à exprimer ma très grande reconnaissance au Chief Secretary pour son abnégation dans l’exercice de ses hautes et importantes fonctions.En mon nom personnel et au nom de nos deux associations l’APPAFP créée en France le 30 mars 2012 et l’APPIONP mise en place le 23 juillet 2013 à Puducherry,  je peux vous affirmer que nos membres du bureau travaillent activement et en étroite collaboration avec les autorités consulaires françaises et les autorités compétentes de Puducherry pour constituer les dossiers de réclamation émanant des propriétaires d’origine Pondichérienne et concernant leurs biens  immobiliers spoliés ou squattés.

Notre action ne s’arrête pas là puisque depuis le 1er févier 2014, nous avons confié 6 nouveaux dossiers de “LAND GRABING” à l’autorité compétente qui les a pris en compte immédiatement.

Tout récemment, la venue de M. François RICHIER, Ambassadeur de France à New-Delhi, à Puducherry, nous a permis de le rencontrer et lui expliquer nos difficultés devant les tracasseries administratives, celles des autorités locales et les intimidations provenant des faux propriétaires formés par de réseaux d’individus malhonnêtes pour nous décourager dans notre action quotidienne.

Ces attitudes négatives entrainent l’exaspération de nos compatriotes attendant plusieurs mois pour pouvoir obtenir un avis favorable de leurs dossiers dans la restitution de leurs propriétés.

L’Ambassadeur de France a apprécié notre travail d’équipe dans l’aboutissement des dossiers qui nous ont été confiés et notre persévérance.  Il nous a encouragés à poursuivre notre action qui n’est pas sans risque à ses yeux. Il nous a assurés qu’il évoquerait nos problèmes au Lieutenant-Gouverneur de Puducherry et au Ministre de l’Intérieur à New-Delhi. La presse locale s’est fait l’écho de sa visite et a évoqué nos contentieux.

Je souligne que malgré l’ancienneté des affaires datant de plus de trente ans, nos demandes sont prises sérieusement en considération par  le District Collector, autorité compétente sur les biens immobiliers privés.  Tout récemment, le dossier de la famille DAMBRUN vient d’être clos, avec succès, après une très longue période de procédure judiciaire.

En effet,le samedi 15 février,  les membres de l’APPAFP en France et de l’APIOFNP à Puducherry, de nombreux journalistes et la chaîne de télévision locale ont été les témoins de notre action , avec le soutien d’associations amicales de Puducherry et d’amis, pour récupérer le terrain appartenant à la famille DAMBRUN et abusivement détourné par de faux titres de propriété et transferts de nom. Par leur présence, Ils ont créé une chaine de solidarité EXEMPLAIRE et  COURAGEUSE à l’occasion de la restitution du terrain.

 

C’est pour nous « UNE BELLE VICTOIRE » après tant de mois de travail, d’épuisement physique et de fatigue morale liés aux contraintes administratives fastidieuses à Puducherry et aux réelles menaces que nous avons subies.

Pour exemple, le jeudi 13 février,  après avoir reçu un avis favorable du District Collector pour le dossier de la famille DAMBRUN, M. Nerhu ANNIBAL, membre d’honneur de l’APIOFNP a été victime d’une agression entrainant une incapacité physique temporaire et une convalescence d’au moins 3 mois. C’est une personnalité très connue et appréciée de la ville qui intervient efficacement en faveur de nos compatriotes.

Nous souhaitons à M. Nerhu ANNIBAL un prompt rétablissement et nous sommes de tout cœur avec son épouse, Mme Laëtitia ANNIBAL, Présidente de l’APIOFNP. M. et Mme ANNIBAL ont notre soutien sans faille et notre admiration pour leur courage.

Dans cette affaire, nous retiendrons aussi l’intégrité exemplaire du Tahsildar M. RAMESH qui a établi un rapport favorable et juste au dossier de la famille DAMBRUN malgré la menace de perdre éventuellement sa fonction actuelle.

Toutefois, nous restons vigilants car depuis le vendredi 14 février et jusqu’à ce jour,  le responsable du poste de police à Odian salai n’a toujours pas remis la copie de la plainte F.I.R. (First Investigation Register) à notre compatriote Mr DAMBRUN et l’oblige à revenir plusieurs fois au poste pour lui demander, à chaque fois, un nouveau document.

Cela se traduit par un rapport de force de ces policiers qui trainent de jour en jour pour remettre l’exemplaire revenant à notre compatriote.

On ne peut que regretter le comportement abusif et agressif de ces policiers malgré la finalité du dossier. Il est certain qu’ils se sont entendus avec la partie adverse, un politicien très important de Pondichéry, pour faire trainer les choses… une pratique locale trop courante.

Je tiens à remercier particulièrement notre équipe qui travaille bénévolement-  JE DIS BIEN BENEVOLEMENT-chaque jour, à de nombreuses tâches très souvent répétitives, ingrates et fastidieuses en relation avec les autorités locales pour aider nos compatriotes se trouvant dans une situation critique et à la recherche d’une JUSTICE équitable.

Cela se traduit entre autre à faire de nombreux déplacements, d’un endroit à l’autre, pour les tirages documentaires sur papier en plusieurs exemplaires, obtenir une pièce administrative ou rechercher un élément de dossier afin de constituer ou compléter une demande. J’insiste sur le fait qu’il s’agit pour nos bénévoles de réaliser des tâches de longue haleine et de grand courage tout en faisant preuve de patience, face aux attentes si nombreuses. Vu de l’extérieur, il est difficile de juger ou d’évaluer le nombre d’heures de nos interventions multiples et répétitives pour compléter un dossier avec l’aide et la compréhension du Consul Général de France et ses collaborateurs très compétents et dévoués dans leurs fonctions.

Vous devez savoir que nous engageons régulièrement de frais administratifs et de tirages avec NOS DENIERS PERSONNELS pour établir les dossiers individuels et nous ne recevons AUCUNE SUBVENTION, ni AUCUNE AIDE DE NOS COMPATRIOTES ou DE PROPRIETAIRES QUI ONT DEJA OBTENU LA RESTITUTION DE LEURS BIENS IMMOBILIERS.

Je le regrette vivement.

Nombre de ces propriétaires ayant obtenu gain de cause partent sans même envoyer une lettre de remerciement au Chief Secretary du Gouvernement de Puducherry, au District Collector , au Tahsildar ni à nos deux associations malgré l’exposition physique permanente de nos bénévoles qui risquent leur vie et subissent de fortes pressions. Ces personnes ne prennent même pas la peine de vérifier si nous avons besoin d’aide logistique ou financière pour aider d’autres victimes à constituer les dossiers à venir.

Cet individualisme, voire égoïsme, me choque fortement.

De source officielle, nous avons appris que de nombreux victimes ont déposé les dossiers de spoliation spontanément sans passer par l’intermédiaire de notre association APIOFNP à Puducherry, reconnue tant par les autorités françaises que les autorités indiennes, mais en nous transmettant tout juste une copie. Ces dossiers ont aussi reçu un accord favorable de la part des autorités compétentes. C’est la preuve que notre démarche d’informer les Pondichériens pour déposer un dossier sur les biens spoliés fonctionne efficacement.

Chers amis, pour éviter qu’il y ait d’autres cas semblables, SOYEZ VIGILANTS. Ne donnez jamais une procuration sans prendre les conseils auprès de notre association. Evitez de mettre en location vos maisons sans avoir fait signer un bail locatif en bonne et due forme et en présence d’un notaire compétent.

Surtout n’hésitez pas à nous CONSULTER. Nous sommes à votre DISPOSITION et à votre ECOUTE.

Pour finir, nous tenons à remercier sincèrement tous les Français de Puducherry ainsi que tous les Présidents des Associations qui sont venus massivement  soutenir  notre Action.

Que cette solidarité grandissante nous  aide à finir ce que nous a avons commencé seuls.

Calai BERANGER

Président

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*