Des invités prestigieux à l’Assemblée générale du 14 juin 2014

Edito du mois de juillet 2014

ag1

Malgré la grève des transports, de nombreuses personnes se sont déplacées  pour assister à l’assemblée générale ordinaire de notre association qui a débuté vers 15h à l’INALCO Paris 15ème. Nous avons compté une quarantaine de participants.

Le Président Calai BERANGER ouvre la séance en souhaitant la bienvenue à toutes les personnes.

Il remercie les Franco-Pondichériens qui ont participé activement au succès des  actions menées contre les spoliations à Pondichéry.

Il remercie les membres de bureaux APPAFP et APIONFP pour leur courage et leur dévouement.

Il remercie Joseph MOUDIAPPANADAN, François et Léduine BURGUEZ,  Adrien et Brigitte DAMBRUN et tous les volontaires qui ont fait que cette assemblée soit réussie.

Il félicite le travail de Christophe HOUDELET qui fait vivre et maintient le site de l’association.

Il remercie Albert ROLLIN, responsable du journal «Le Trait d’Union» pour sa présence et pour son rôle dans la transmission des communiqués de l’association à travers son journal.

Un remerciement chaleureux s’adresse à Nehru et à Laëtitia ANNIBAL, invités d’honneur, pour leur bonne volonté à aider les Franco-Pondichériens.

Le président expose les difficultés financières rencontrées pour payer les articles dans les journaux, les pourboires aux journalistes, la location des salles de réunion, les transports et autres dépenses liées à nos actions.

Le Président ne manque pas de remercier Jean-Yves LECONTE, Sénateur des Français établis hors de France, d’être sensible à nos problèmes financiers. Suite à nos doléances il a décidé de nous allouer une subvention pour les besoins de l’association.

ANNIBAL Nehru profite de cette rencontre pour lui expliquer qu’il a honte de voir que des Français d’origine indienne soient spoliés par d’autres indiens. Il rajoute qu’il se bat à nos côtés pour montrer que tous le Pondichériens ne sont pas des escrocs ou des voleurs.

Il demande au Sénateur d’intervenir auprès du gouvernement de Pondichéry  pour rappeler que la France continue de les aider financièrement et techniquement. En retour, le gouvernement de Pondichéry  doit  combattre les spoliations des biens français.

Le Sénateur lui explique qu’il comprend notre situation est fera son possible pour trouver une solution à ces problèmes.

Les  actions menées pendant deux ans par nos deux associations APPAFP et APIOFNP ont permis de redonner un sentiment d’espoir et de sécurité aux Franco-Pondichériens et d’inquiéter les escrocs de Pondichéry. Grâce à elles, les  Français de Pondichéry se sentent enfin  soutenus. Auparavant, ils avaient le sentiment que Le Consulat Général de France ne les aidait pas assez pour obtenir le soutien des autorités indiennes. Les victimes se battaient souvent seules et dans la dignité pour tenter de faire valoir leurs droits dans les procédures de récupération de leurs biens spoliés.

Il faut rappeler que certaines de leurs actions durent depuis plus de trente-huit années. Actuellement, plus d’une centaine de propriétaires résidant en France n’osent pas déposer leurs dossiers au District Collector car ils n’ont aucune garantie de protection face aux représailles des autorités locales fortement corrompues et ne peuvent pas compter sur une implication directe des autorités françaises sur ces dossiers de «land-grabbing».

De plus, dans chacune de nos nombreuses interventions administratives, nous devons faire face à de fortes pressions morales et physiques qui ont pour but de nous empêcher de réussir à plaider la cause de nos amis franco-pondichériens.

C’est pour ces diverses raisons qu’il nous parait indispensable d’accompagner les victimes dans leurs démarches légitimes tout en les soutenant directement par la création d’une Commission Permanente de Liaison et de Coordination Franco-Indienne (CPLCFI) ayant pour rôle de suivre l’évolution de ces dossiers qui ne sont pas traités sérieusement par les autorités indiennes.

Cette commission avec la présence de l’autorité consulaire, des deux présidents de l’association APPAFP et APIOFNP et les représentants locaux en commission mixte nous permettra d’avoir des interlocuteurs plus attentifs pour clore tous les dossiers des biens spoliés. Cela nous permettra de mieux communiquer et dialoguer avec les autorités compétentes pour défendre les biens et les intérêts de nos ressortissants.

Le fonctionnement d’une telle commission sera la véritable solution pour dissuader les “mafieux ”de faire de bonnes affaires avec les actes de « land-grabbing » et permettra aux éventuels acheteurs d’être  plus attentifs à tout contrat de vente d’un bien immobilier appartenant à un ressortissant français.

Il est enfin primordial que les élus français et les présidents des différentes associations agissant à Pondichéry prennent conscience de l’importance de cette commission et œuvrent à nos côtés pour la mise en place de ce bureau.

A l’heure où je rédige cet édito, nous avons déjà le soutien du Sénateur Jean-Yves LECONTE qui va appuyer la  demande de cette création CPLCFI auprès du Ministère des Affaires étrangères à Paris ainsi qu’auprès de l’Ambassadeur de France en INDE.

 

L’association procède au renouvellement de son bureau.

Membres sortants :

Président : Calai BERANGER
Secrétaire : Adrien DAMBRUN
Trésorier : Daniel MANGENY

Les nouveaux membres sont élus à l’unanimité :

Président : Calai BERANGER
Secrétaire : Adrien DAMBRUN
Trésorière : Brigitte DAMBRUN

Le séance s’est clôturée par le pot de l’amitié.


Calai BERANGER
Président

Incoming search terms:

  • APPAFP|Associationpourlaprotectiondespatrimoinesetdelamiti
  • NULL

2 Responses to Des invités prestigieux à l’Assemblée générale du 14 juin 2014

  1. Yannick D. dit :

    Félicitation pour votre gros travail et bon courage pour la suite….

    • Antoine Joséphine dit :

      Bonjour,
      Tous d’abord mes excuses, je n’est pas pu être présente à cette assemblée et Toutes mes félicitations.
      Je continue de me battre toute seul.
      Je vous souhaite bon courrage.
      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*